Le premier pas de la démarche zéro déchet est REFUSER. 

Refuser quoi ? Tout ce dont nous n'avons pas besoin et qui finit par nous encombrer. Vous voyez ce fameux tiroir, cette étagère, ce placard rempli de "c'était gratuit", "on ne sait jamais" et qui finissent par finalement étouffer nos foyers ? (oui oui vous l'avez vous aussi !)

Plutôt simple. Et pourtant pas si souvent au début : on accepte par habitude (comme un robot, et en plus on dit merci !), par gène, par oubli, on n'ose pas, on est tenté et on finit par accepter. Ce n'est pas grave ! Il suffit d'être patient envers soit même et d'accepter les échecs et de ne pas être parfait. Personne ne l'est, ni vous demande de l'être. Le déclic viendra naturellement.

Refuser quoi par exemple ?

Tous ces petits échantillons d'hôtel -emballés à l'unité dans un plastique à usage unique- sur lesquels on se jette car c'est gratuit, refusez-les. Ils finissent dans ce-dit tiroir et entraînent la production de plus d'échantillons pour ceux qui iront après vous dans ce même hôtel. En effet, si tout le monde les refuse, ils ne les mettront plus, et donc ne les produiront plus.

Il y a aussi les prospectus et cadeaux de marque distribués gratuitement dans la rue, le bout de papier qui entoure notre baguette, le sac plastique qui contient l'autre sac plastique chez le marchand du coin, les tickets de caisse lorsque c'est possible, etc. 

Refuser est un moyen d'affirmer vos convictions et valeurs, de montrer que vous voulez que cela change.

Une fois que l'on réalise notre conciliance face à toutes ces scènes de vie, que l'on commence à refuser, vient alors l'inévitable question : à quel point ai-je été envahi de tous ces produits et objets ?

Ce jour-là, à la maison, la prise de conscience opère et la folie (douce) du zéro déchet intervient. Se débarrasser de tous ces produits superflus qui vous encombrent : s'ils n'ont pas été utilisés sur les 6 derniers mois voir la dernière année, dites-leurs adieu. Essayez de les donner à quelqu'un qui en aurait besoin, des centres de récolte ou de tri ou des associations.

Résultat : un intérieur déjà plus léger, vous gagnez de la place pour ce qui vous tient à coeur, l'essentiel. Pas plus. 

Alors c'est parti ? :)

refuser zero dechet